Dossier – Matérialisation, dématérialisation et circulations des musiques du monde arabe (XXe-XXIe siècle)

© S. Gabry-Thienpont, disques 45 tours des années 1960-1970, collection personnelle.

Disponible en Open Edition : https://doi.org/10.4000/anisl.5422


INSTITUT FRANÇAIS D’ARCHÉOLOGIE ORIENTALE
Livre relié | 408 pages | 1 vol. | 205 illustrations ISBN 9782724707847 | 65 € | 2020

Annales islamologiques 53

Des premiers cylindres phonographiques au format MP4, des instruments acoustiques à l’orgue électrique des années 1970 ou à l’autotune des scènes électro contemporaines, les musiques du monde arabe prennent dès le tournant du XXe siècle différents chemins en concordance et en réaction avec l’avènement de nouvelles techniques d’amplification, de conservation et de diffusion de la musique. À partir de six études de cas proposées par des ethnomusicologues, sociologues et anthropologues, toutes dans une perspective diachronique, ce nouveau dossier des Annales Islamologiques, dirigé par Séverine Gabry-Thienpont et Frédéric Lagrange, propose d’examiner certains processus de composition et de patrimonialisation à l’œuvre depuis le début du XXe siècle dans le monde arabe. Il s’agit de comprendre de quelle façon, dans des contextes technologiques en perpétuelle mutation, ces évolutions redessinent les contours et l’esthétique des musiques de la région.

Les varia qui viennent compléter ce numéro sur le patrimoine musical arabe contemporain explorent eux aussi différentes facettes de l’histoire et de l’histoire de l’art de l’Égypte et du Moyen-Orient. Des cités princières de Libye au contrat de mariage d’une ancienne esclave à Jérusalem ; des premiers administrateurs financiers de l’Égypte islamique à la décoration des œufs d’autruche et à leur utilisation comme cadeaux princiers jusqu’à l’époque contemporaine en passant par les lieux de circulation de céramiques ou des conflits fonciers à l’époque mamelouke, l’utilisation de sources inédites permet, pour chaque article, de pointer un aspect original des réalités sociales de la région et de son histoire. 

Les auteurs

Séverine Gabry-Thienpont
Séverine Gabry-Thienpont (éd.) est ethnomusicologue, chargée de recherche au CNRS (Idemec) et ancienne membre scientifique de l’Ifao. Une part de ses recherches porte sur la fabrique des musiques égyptiennes en tant que fait esthétique, historique et religieux, à l’aune des procédés d’amplification sonore auxquels elles sont soumises.


Frédéric Lagrange
Frédéric Lagrange (éd.), professeur de langue et littérature arabe à Sorbonne Université, travaille sur les productions culturelles arabes contemporaines. Sa thèse porte sur la musique en Égypte au tournant du XXe siècle, et il a participé à de nombreuses rééditions commentées de disques 78 tours de musiques savantes et populaires du Moyen-Orient.

Distribution et ventes :
ventes@ifao.egnet.net

ÉGYPTE
Institut français d’archéologie orientale
37 rue al-Cheikh Aly Youssef B.P. Qasr al-Ayni 1156211441 – Le Caire – Égypte
FRANCE : Chez votre libraire habituel
Diffusion : AFPU Diffusion
Distribution : Sodis Commandes par Internet
Utilisez le panier électronique


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.