Dans le cadre de son Master préparé à l’Université Paris-Nanterre (dir. Christine Jungen ; tutrice : S. Gabry-Thienpont), Laura Gomez-Ardila s’intéresse aux fêtes masculines nocturnes qui se tiennent quotidiennement dans l’Oasis de Bahariyya (désert occidental égyptien). Elle considère la sociabilité masculine particulière qui se construit au sein de ces espaces, et propose une description minutieuse tant du contexte de performance que des répertoires musicaux joués durant ces moments festifs.

 

Dessin de L. Gomez, Al-Bahariyya, 2018.